Connect with us

santé médecine et bien-être

Une bonne alimentation peut changer votre vie !

Published

on

alimentation

Une bonne alimentation est fondamentale pour le corps puisqu’elle apporte tous les nutriments qui permettent son fonctionnement. Surtout, elle peut aussi apporter de mauvais éléments qui dégradent les différentes fonctions du corps.

Pour être en bonne santé, il faut donc bien manger, et pour cela, il y a quelques éléments à mettre en place.

Découvrez 6 conseils à appliquer pour avoir une meilleure alimentation.

1. Boire de l’eau

Tout d’abord, il est bon de se rappeler que la soif n’apparaît que lorsque la déshydratation a déjà commencé. Il est donc préférable de ne pas attendre que ce seuil soit atteint et de boire en continu. La dose recommandée dépend du sexe et du niveau d’activité physique. En général, il est recommandé de boire entre 8 et 12 verres d’eau par jour.

Conseil : pour vous assurer de boire suffisamment d’eau chaque jour, emportez une bouteille d’eau ou aromatisez votre eau avec des agrumes, des tranches de concombre, des feuilles de menthe ou de la coriandre.

2. Augmenter sa consommation de fruits et de légumes

Pour être sûr de manger des fruits et des légumes tout au long de la journée, consommez des fruits au petit-déjeuner et aux collations et des légumes au déjeuner et au dîner. Essayez également d’utiliser différentes couleurs.

Chaque couleur a sa propre valeur nutritive. Ainsi, les légumes et les fruits verts contiennent des antioxydants, des caroténoïdes et de la chlorophylle, tandis que les légumes et les fruits orange sont riches en caroténoïdes, en flavonoïdes et en vitamines A, B6 et C. Une bonne proportion de fruits et légumes permet d’avoir un bon planning alimentaire.

Pour encourager les gens à manger plus de légumes, il est conseillé de couper des légumes en début de semaine et de préparer des quantités suffisantes de légumes crus. Vous pouvez également conserver des fruits et légumes congelés au congélateur pour des repas rapides (les nutriments sont tout aussi bons).

3. Varier les sources de protéines

Les protéines peuvent être soit d’origine animale (viande, poisson, œufs, produits laitiers), soit d’origine végétale (céréales, haricots, légumineuses, produits à base de céréales complètes). Les sources végétales sont particulièrement attrayantes, car elles ne contiennent pas de graisses saturées et n’ont pas d’effets néfastes sur le système cardiovasculaire. En outre, elles contiennent des fibres, des vitamines et des minéraux.

Conseil : lorsque vous choisissez des protéines animales, optez pour des viandes maigres (par exemple du gibier, de la dinde, du poulet, du veau et du cheval). Si vous aimez le bœuf, l’agneau, le porc ou le lapin, optez pour une viande maigre. En ce qui concerne les protéines végétales, modifiez simplement votre alimentation quotidienne afin de garantir un apport complet en protéines.

4. Manger des céréales complètes

Le pain, les pâtes et le riz sont-ils vos principaux aliments ? Cherchez sur le marché d’autres céréales comme l’amarante, l’avoine, l’épeautre, le blé de kamut, le quinoa, le maïs, le millet, l’orge, le sarrasin, le seigle, le sorgho, etc.

Conseil : la plupart des céréales mentionnées ci-dessus peuvent être cuites comme du riz (voir les recommandations du fabricant). Certaines existent aussi sous forme de farine. On peut par exemple utiliser de la farine d’épeautre ou de kamut à la place de la farine de blé. Pour les farines de céréales sans gluten, il est recommandé de combiner au moins trois de ces farines dans une recette pour obtenir les meilleurs résultats.

5. Manger plus de fibres alimentaires

Les fibres alimentaires ne jouent pas seulement un rôle important dans le transit intestinal, elles ont également un effet positif sur la santé cardiaque et le taux de glycémie, et procurent une sensation de satiété. La personne moyenne consomme environ 15 g de fibres par jour, mais il est recommandé d’en consommer 25 à 30 g (grâce aux fruits, aux légumes, aux noix, aux graines, aux produits à base de céréales complètes et aux légumineuses). Manger plus de fibres aide aussi à mincir durablement !

Une bonne façon d’augmenter l’apport en fibres est de garnir la moitié de votre assiette de légumes au déjeuner ou au dîner. Vous pouvez également ajouter des graines hachées (graines de lin, graines de chia, graines de tournesol, graines de courge, etc.) à vos recettes préférées (smoothies, muffins, biscuits, boulettes énergétiques, salades, vinaigrettes, etc.)

6. Remplacer les mauvaises graisses par de bonnes graisses.

Réduisez les graisses saturées (produits laitiers, viande et plats préparés) et remplacez-les par de bonnes graisses comme les avocats, les graines, les noix et les huiles végétales.

Changez les graisses et les huiles que vous utilisez pour cuisiner. N’oubliez pas que toutes les huiles peuvent être utilisées pour enrichir les salades. Pour les autres utilisations en cuisine, utilisez de l’huile d’olive, d’arachide, de camélia, de colza, de tournesol, de pépins de raisin et de noix de coco (contrairement aux huiles de lin, de chanvre, de noisette, de noix, de sésame et de soja, qui ne doivent pas être chauffées).

En mettant ces changements en place, vous vous sentirez bien mieux et vous pourrez avoir une meilleure alimentation. Essayez d’appliquer ces changements sur les prochaines semaines !

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

santé médecine et bien-être

Comment contribue Massimol au bonheur de vos muscles ?

Published

on

By

maux musculaires

Les tensions musculaires se produisent rarement au milieu d’un ventre musculaire, où le muscle est le plus grand. Vous allez rarement exercer vos biceps au milieu de votre bras. Il se produira généralement près du coude ou près de l’articulation de l’épaule. On parle à titre d’exemple des tractions musculaires. Une traction musculaire, aussi appelée foulure musculaire, est un étirement, une déchirure ou une rupture des fibres musculaires. La déchirure se produit au milieu du muscle ventre ou dans le tendon qui relie le muscle à l’os. Étant donné que les tendons sont beaucoup plus forts que les muscles, la zone la plus commune pour qu’une souche se produise est l’articulation musculotendineuse, où le muscle se connecte au tendon. C’est aussi la zone où le muscle est le plus petit, ce qui le rend facilement endommagé. Dans ce sens, il est amplement important de faire attentions aux mouvements que vous faites, surtout que votre journée est certes dynamique !

Comment se produisent les tensions musculaires ?

Une tension musculaire est une blessure qui est causée par des forces extrêmes sur le muscle. Cette tension peut être le résultat de l’étirement du muscle au-delà de ses limites, ce qui se produit lorsqu’un athlète glisse ou dépasse ses limites, ce qui fait que le muscle dépasse son amplitude de mouvement normale.

La deuxième cause de fatigue musculaire est lorsque le muscle se contracte trop sous une charge. Cela peut se produire lorsqu’un athlète a trop de poids à soulever, ou si l’athlète contracte un muscle trop vite en sautant ou en lançant.

Le risque de fatigue musculaire est plus élevé lors de sports de contact comme le football et le hockey, ainsi que dans les sports qui impliquent des départs et des arrêts rapides c’est pour cela il est vivement judicieux de faire recours à la pommade Massimol : https://www.conseils-cosmetiques-naturels.fr/massimol/ pour apaiser les maux musculaires. Vous pouvez encore exercer un muscle tout en effectuant des activités de la vie quotidienne si vous n’êtes pas assez prudent. Tout mouvement trop lourd ou trop rapide peut vous mettre en danger.

Une bonne flexibilité garantit également que tous les mouvements spécifiques au sport sont dans une bonne plage de mouvement. Cela garantit que le risque d’extension excessive est minimisé. Un deuxième avantage est que l’utilisation de mouvements spécifiques au sport sur les muscles moins utilisés peut augmenter la force. Les muscles du corps humain se contractent avec plus de force et de rapidité lorsque leur portée n’est pas proche des limites de l’amplitude de mouvement du muscle.

Comment se protéger contre les tensions musculaires ?

L’étape la plus critique de la prévention est l’échauffement. Pensez à vos muscles comme à un élastique : un élastique froid se déchirera ou se brisera s’il est tiré avec force ou rapidement, tandis qu’un élastique chaud s’étirera beaucoup plus avant de se briser. Le même principe s’applique aux muscles de votre corps. Un échauffement complet augmente la température du muscle de quelques degrés, juste assez pour le rendre plus facile à déplacer.

Pendant l’activité, le risque de fatigue musculaire peut être réduit en restant hydraté. Les sports d’endurance plus longs ou ceux qui se déroulent à l’extérieur dans la chaleur nécessiteront plus de glucides et d’électrolytes, en plus de la réhydratation. La plupart des boissons de sport avec beaucoup d’eau sera généralement suffisant pour faire le travail. Être lâche, rester hydraté et avoir du plaisir! Le sport est trés important, non seulement pour notre corps, mais aussi sur la beauté de la peau et les cheveux.

Que faire quand les maux sont considérablement sévères ?

Si les maux sont insupportables, veuillez contacter un médecin spécialiste. Sinon, il est vivement judicieux de faire recours à la pommade Massimol faite pour apaiser les maux musculaires à travers les massages.

Continue Reading

santé médecine et bien-être

La sleeve gastrectomie, pour faire face à une obésité morbide

Published

on

By

sleeve gastrectomie Tunisie

Je ne sais pas si vous partagez le même avis que moi concernant la prise et la perte du poids. Je trouve que prendre du poids est plus rapide par rapport à sa perte. Cette prise de poids peut malheuresement engendrer plusieurs déséquilibres au sein de l’organisme et peut même amener à la mort. Dans ce cas, on parle de l’obésité morbide qui ne peut être traité ni par les régimes, ni par des activités physiques abondantes. Quels sont  les facteurs qui peuvent engendrer une obésité maladive, et quel est le traitement disponible et efficace en Tunisie pour se libérer de l’excès du poids et retrouver un indice corporel normal ?

Comment je peux savoir si je suis obèse ou non ?

L’obésité est l’accumulation anormale du poids et de graisses à plusieurs niveaux de l’organisme. Pour savoir si on est obèse ou pas, il suffit de calculer l’IMC, l’indice de masse corporel. Prenons donc un stylo et un bout de papier pour faire le calcul.
Il faut tout d’abord connaître votre poids en kg et votre taille en mètre, pour appliquer une formule simple et rapide: IMC= poids (en kg) / (taille (en m²)). Ça y est, j’ai calculé mon IMC et je trouve une valeur qui avoisine le 30. 
Pour bien interpréter la valeur que vous venez de trouver, sachez qu’un:
• IMC situé entre 25 et 30 est spécifique aux personnes en surpoids
• IMC supérieur à 30 est spécifique aux personnes obèses. 

Voir ce blog : https://www.tout-leweb.com/ pour trouver une information complète et fiable sur La sleeve gastrectomie.

Les facteurs amenant à l’obésité morbide et  à la sleeve gastrectomie

Ainsi, vous venez de déterminer à quelle catégorie vous appartenez, analysons maintenant les facteurs qui ont engendré l’excès de votre poids. Les causes de l’obésité varient d’une personne à une autre, et c’est généralement la combinaison de plusieurs facteurs qui peut amener à prendre du poids.
Les principales causes de l’obésité sont:
• L’alimentation calorifique riche en gras, sucre et sel
• La sédentarité excessive
• Le manque d’exercice physique ou son absence totale
• L’hérédité ou la prédisposition génétique de la personne peut être le terrain favorable pour développer une obésité ou un surpoids.
• La situation psychologique de stress et de dépression 
• Le manque de sommeil
• Les médicaments et certains traitements peuvent augmenter l’appétit pour se trouver à la fin avec IMC supérieur à la norme.
La liste est encore plus longue, mais pour résumer il faut savoir que l’obésité dépend des habitudes alimentaires et physiques, ainsi que l’état psychologique et héréditaire de l’enfant ou de l’adulte, car ces deux tranches d’âge ne sont pas à l’abri de l’obésité.

La sleeve gastrectomie pour vaincre l’obésité morbide

Pour vaincre un surpoids, plusieurs régimes et hygiène de vie sont prescrits au patient et à la patiente pour diminuer le poids et retrouver un IMC normal inférieur à 25. Toutefois, ces modalités de traitement sont sans effet et n’apportent aucune amélioration pour les personnes souffrant d’une obésité morbide. Dans ce cas, le médecin propose la chirurgie bariatrique, comme le bypass ou la sleeve gastrectomie ou autre vous vaincre efficacement le surpoids. L’intervention  chirurgicale est fiable dans la plupart des cas, mais dépend de l’état de santé de la personne pour sa mise en œuvre et pour son succès. 

Continue Reading

santé médecine et bien-être

Acheter et consommer de la phycocyanine pour ses différentes propriétés thérapeutiques

Published

on

By

phycocyanine

La phycocyanine est composée de phycobiliprotéines et de phycocyanobilines, qui sont des protéines et des pigments. Ils lui donnent sa couleur et aident les cyanobactéries à se nourrir en participant à la photosynthèse. Ainsi, la phycocyanine absorbe l’énergie lumineuse et la transforme en matière organique par une série de réactions. Pour ses propriétés thérapeutiques qui améliorent la santé et le bien-être général, cette protéine est particulièrement recommandée.

Lutter contre les virus

À des concentrations de 5 à 10 microns par ml, la faculté de médecine de l’université Harward de Boston et l’institut du cancer DanalFarl ont démontré en 1996 que la phycocyanine inhibait la réplication du VIH dans les lymphocytes T et les cellules sanguines mononucléaires périphériques. Elle stoppait la réplication virale à des doses plus élevées !

D’autres virus tels que la grippe, les oreillons, la rougeole, l’herpès simplex et le cytomégalovirus ont été démontrés dans des études comme étant inhibés par la phycocyanine et les éléments associés de la spiruline. La phycocyanine protège la cellule en empêchant les virus de pénétrer dans la cellule à travers la membrane. Le virus est rendu incapable de se répliquer et finit par être éradiqué. D’où l’importance d’acheter de la phycocyanine.

Prévenir l’hépatite

La phycocyaninedétoxifie l’organisme et protège le foie. Elle réduit la toxicité des chimiothérapies et autres produits chimiques sur le foie. En raison de sa capacité à se lier aux acides biliaires, le cholestérol et les acides biliaires sont excrétés dans les selles.

Les indications comprennent les maladies du foie, l’empoisonnement chronique aux métaux lourds, la chimiothérapie, l’hypercholestérolémie et d’autres affections.

Optimiser le système immunitaire

En tant qu’immunomodulateur, la phycocyanine améliore la fonction du thymus (qui joue un rôle important dans l’immunité cellulaire). Il a déjà été démontré que la phycocyanine active les cellules souches de la moelle osseuse. Rappelons que ces cellules sont chargées de la production de tous les globules blancs (sans vouloir les énumérer tous, sachez que chacun a un rôle bien défini dans l’organisme). La phycocyanine stimule leur activité.

Les neutrophiles et les macrophages sont les premiers à réagir lorsqu’un microbe pénètre dans l’organisme. Ils phagocytent la bactérie avant d’éliminer la matière morte. Non seulement le microbe les attire sur le site, mais le LCR (facteur destiné à développer la croissance de nouvelles cellules, en l’occurrence les globules blancs) l’est aussi. Cette activité est toujours augmentée par la phycocyanine.

La présence de phycocyanine influence de manière significative le nombre de colonies du LCR. Il est impossible de nier que la phycocyanine stimule la production d’éosinophiles, de basophiles et, surtout, de lymphocytes B et T. La présence de la phycocyanine, ainsi que de cellules NK entraînées à détruire les cellules cancéreuses infectées par des virus, « booste » véritablement ces derniers lors de leur migration de la moelle osseuse vers le thymus.

Par ailleurs, en diminuant l’excès d’immunoglobuline E, la phycocyanine réduit, voire supprime, les inflammations allergiques (IgE).

La phycocyanine semble augmenter les niveaux d’Ig A, ce qui renforce le système immunitaire des muqueuses (les muqueuses se trouvent dans le tube digestif, les voies respiratoires, les voies urinaires, l’appareil génital et les yeux). Elle permet aussi de mieux résister au stress.

Continue Reading

Trending

Copyright © 2022