Connect with us

santé médecine et bien-être

Les troubles et maladies des temps modernes

Published

on

troubles et maladies modernes

Les allergies sont en augmentation dans le monde, en particulier dans les pays développés. Selon une hypothèse, ils seraient en partie liés à des perturbations de la flore intestinale, notamment la diminution de la population de lactobacilles, ce qui aurait de nombreux effets négatifs sur votre santé globale.

En améliorant l’équilibre de la flore intestinale par exemple, il agit spécifiquement sur les diarrhées infectieuses, soulage les maladies inflammatoires de l’intestin et restaure l’intégrité des muqueuses. Mais il agit également sur l’équilibre de notre réserve graisseuse et a un effet anti-inflammatoire sur notre organisme. Le probiotique serait-il alors une des solutions pour réduire les risques de certaines infections et de l’allergie ? Comment fonctionne le probiotique ?

Comment aider son organisme en cas d’allergie ?

Ainsi, un réensemencement régulier de la flore intestinale avec différentes bactéries lactiques complémentaires. Ces régimes probiotiques doivent être pris au moins à chaque changement de saison ou après un traitement antibiotique ou médicamenteux, de préférence à jeun le matin ou à jeun avant de se coucher. Pour d’amples informations, visitez cette page. En effet, Un mois avant la saison des pollens de graminées, notre apport quotidien en milliards de probiotiques devrait être combiné avec d’autres nutriments dont la valeur a déjà été prouvée sur le terrain. L’acide ascorbique, en particulier la quercétine sous forme de dihydroquercétine ou d’isoquercitrine, réduit la survenue de ces phénomènes allergiques saisonniers.

Une arme naturelle contre le virus

En plus de ses effets antibactériens, le probiotique Lactobacillus gasseri est également un atout contre d’autres pathogènes tels que les virus. Ainsi, les virus de la grippe ont été étudiés chez l’animal pour évaluer l’utilité de Lactobacillus gasseri. Le rôle protecteur de ce probiotique chez les souris infectées par le virus de la grippe a été démontré notamment par des mécanismes d’inhibition de la réplication virale ou de stimulation locale du système immunitaire intestinale et respiratoire.

Une étude a évalué cliniquement l’efficacité de ces souches probiotiques pour réduire la gravité des symptômes et la durée des rhumes. Elle était courte et a indiqué que les symptômes n’étaient pas très graves. Par conséquent, cette étude démontre que L. gasseri en combinaison avec d’autres lactobacilles réduit la durée et la sévérité des symptômes de la maladie respiratoire virale.

Le probiotique est-il un espoir contre la coronavirus ?

L’idée d’une connexion intestin-poumon n’est pas nouvelle, mais la pandémie de COVID-19 a accru l’intérêt scientifique à son égard. S’il est vrai qu’aucun aliment ne peut prévenir l’infection par le COVID-19, une alimentation saine, variée et équilibrée soutient un système immunitaire. Ainsi ce dernier fonctionnera mieux et le microbiome intestinal équilibré pourra lui apporter les nutriments dont il a besoin.

Le microbiote est également susceptible d’être important pour la santé respiratoire, selon le professeur Philip Calder de l’Université de Southampton. Les probiotiques pourraient donc s’avérer utiles contre le COVID-19 et représenter l’une des mesures thérapeutiques et préventives proposées par les chercheurs chinois. Mais il n’y a pas à ce jour de précisions à ce sujet et faute d’études pertinentes, il est prématuré de tirer des conclusions. Bien que le COVID-19 s’attaque en particulier aux organes respiratoires, des preuves récentes soupçonnent que le virus SARS-CoV-2 affaibli également le microbiome intestinal. L’action de ce virus peut déclencher une réponse immunitaire inappropriée qui interfère avec la clairance virale.

Un anti-inflammatoire intégré dans le corps

En modulant la flore intestinale, les probiotiques peuvent aider à modifier la perméabilité intestinale et à réduire les réponses inflammatoires, et peuvent également favoriser la production d’acides gras à chaîne courte, connus pour réduire l’inflammation. La majeure partie de l’inflammation dans l’intestin est contrôlée par les colonies de microbiote qui s’y trouvent.

Ce phénomène est souvent dû à des modifications de cette barrière naturelle. Ainsi, la supplémentation en probiotiques induit une rémission avec un effet durable, ils ont un effet positif sur la modification de la perméabilité intestinale. Il abaisse également les niveaux de divers marqueurs inflammatoires et favorise la production d’acides gras nécessaires pour supprimer les réponses inflammatoires.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

santé médecine et bien-être

Les étapes du traitement après une entorse de la cheville

Published

on

By

entorse de la cheville

Avant de traiter une entorse de la cheville, il est important d’avoir un diagnostic précis. Donc, la première étape est d’aller chez le médecin. Il prescrit une radiographie (indispensable pour s’assurer qu’il n’y a pas de fractures). Cependant, il peut être intéressant de réaliser une échographie de la cheville pour améliorer le diagnostic et orienter les étapes de traitement. Découvrir les procédures de traitement de l’entorse de la cheville au repos, les médicaments et rééducation.

Suivre la célèbre règle du RGCE

À la suite d’une entorse de la cheville, il est obligatoire de se détendre ! Durant cette période de récupération, vous pouvez prendre des médicaments après la consultation de votre médecin. Aussi, vous pouvez appliquer légèrement la crème Massimol sans aucune pression. Cette crème antidouleur Massimol sur ce blog : https://www.remede-naturel-ancestral.fr/massimol agit en profondeur pour soulager les douleurs. Par la suite, vous devez suivre ces recommandations :

  • Le repos : Il est important de vous reposer le plus longtemps possible après une entorse. C’est très important pendant le processus de guérison.
  • Le glaçage: Toujours pour votre cheville, vascularisez la zone avec de la glace au niveau de l’œdème pour réduire la douleur et l’inflammation. Utilisez de la glace le plus souvent possible pendant que la cheville est gonflée. Surtout, ne laissez pas vos pieds chauffer.
  • La compression: À l’aide d’un bandeau ou d’une attelle de cheville remboursés par la Sécurité Sociale, la compression réduit l’œdème et détend les ligaments.
  • L’élévation et la hauteur : L’élévation du membre affecté améliore la vascularisation dans la zone touchée. Par conséquent, cela réduit l’inflammation et aide à traiter les chevilles foulées.

Fixation cheville avec des plâtres et attelles de cheville pour entorses raides

Il est souvent recommandé après des entorses graves de faire un plâtre ou une attelle de cheville, selon les recommandations de votre médecin. L’immobilisation de la cheville peut être effectuée avec un plâtre, une attelle de cheville ou d’une orthèse en cas d’une entorse rigide. L’intérêt majeur est de reposer complètement et totalement la cheville dans l’intention de reposer les ligaments touchés. Cependant, ne portez pas ce type de chevillère pendant de longues périodes. Sinon, une atrophie musculaire importante se produira. L’application de la crème antidouleur Massimol peut également vous aider en cas d’entorse de la cheville.

Exercices de rééducation pour les entorses de la cheville

Le but de l’exercice est de retrouver toutes les amplitudes actives et passives, de renforcer les muscles pour éviter les déséquilibres, et de travailler la stabilité de la cheville en mouvement.

Les exercices sont classés par ordre chronologique par votre kinésithérapeute. En effet, la durée du traitement de rééducation dépend fortement du type d’entorse (entorse bénigne, entorse de gravité moyenne, entorse de gravité importante). Une fois que vous êtes à l’aise avec l’exercice et que la douleur est assez tolérable, vous pouvez passer à l’exercice suivant. La douleur est votre guide et elle vous indique jusqu’où vous pouvez aller avec un mouvement.

Il est également recommandé de pratiquer le vélo après un certain temps pour augmenter la mobilité de la cheville ainsi que pour activer la circulation sanguine. Pour éviter de faire des erreurs ou de faire trop d’exercices, vous pouvez utiliser mon programme de rééducation guidée chaque semaine pour faire de l’exercice à la maison. Toutefois, l’accompagnement d’un kinésithérapeute durant les premiers exercices est indispensable pour éviter les blessures.

Comment renforcer sa cheville après une entorse ?

Renforcer la cheville après une entorse nécessite des exercices de force, d’équilibre, de stabilité, de pliométrie et d’étirement. Les activités sportives, notamment la course à pied, peuvent être reprises de manière optimale après un certain moment. Après avoir suivi le programme de votre kinésithérapeute, votre cheville retrouvera sa stabilité. En cas de douleurs musculaires ou articulaires, vous pouvez appliquer Massimol qui soulage les douleurs et apporte une sensation de fraîcheur.

Continue Reading

santé médecine et bien-être

Les vertus du café sur la santé

Published

on

By

cafe

Le café, de façon générale, possède de multiples vertus. Il contribue à protéger la santé et aurait un effet positif sur certaines de nos attitudes. À titre d’exemple, il favorise la performance sportive, réduit les migraines et exerce une action préventive contre certaines maladies cardio-vasculaires. S’il est consommé avec modération, les propriétés du café agissent sur le long terme de manière bénéfique. En grains, en dosettes ou en capsules, le café est un véritable allié au quotidien.




Définition du café en quelques mots




Le café est une boisson obtenue par l’infusion de grains de café moulus et torréfiés. Le café équitable bio, quant à lui, détient les caractéristiques du café bio et du café équitable. Le café bio est récolté dans des plantations dont le recours aux produits chimiques ou aux pesticides est interdit. Le café équitable, également appelé café responsable, prend en compte un certain nombre de facteurs tels que l’environnement de travail des caféiculteurs et la rémunération des producteurs. Le café est dit équitable une fois qu’il a obtenu le label responsable. Ainsi, le café bio équitable est un gage de qualité et de respect de la nature.


Les bienfaits et les vertus du café




Voici une liste non exhaustive des nombreuses propriétés bienfaisantes du café équitable bio :

• boire du café rend dynamique. La prise de caféine contribue favorablement à la vitalité. C’est un atout de taille pour bien commencer la journée et se fixer des objectifs réalistes ;
• consommer du café a une influence positive sur la santé. Les scientifiques s’accordent à dire que les personnes qui boivent du café sont moins sujettes au diabète et autres maladies cardio-vasculaires ;
• boire du café permet de diminuer les états dépressifs. La consommation de caféine joue un rôle essentiel dans la prévention du risque de suicide chez les hommes et les femmes grâce à l’intervention des antioxydants ;
• la consommation de café augmente l’espérance de vie. Puisque le café a un impact incontestable sur les maladies cardiaques, il permet de vivre plus longtemps ;
• boire du café réduit considérablement les risques d’obésité. En effet, la caféine est une substance stimulante qui permet de brûler la graisse naturellement ;
• consommer du café accroît la sympathie. C’est un fait, les amateurs de café sont des personnes avenantes qui sont dotées d’un bel esprit d’équipe.


Les préjugés dont souffre le café




Si le café équitable bio est apprécié et reconnu pour ses multiples vertus, il est pourtant souvent en proie à certaines idées reçues :

• le café mène à la dépendance. Des études ont prouvé qu’il n’existe aucune notion de dépendance avec la prise de caféine ;
• le café allongé est moins riche en caféine que l’expresso traditionnel. Là encore, il s’agit d’une inexactitude. Le café expresso est effectivement plus concentré, mais le café filtre, plus volumineux, contient plus de caféine ;
• le frigidaire est le meilleur élément de conservation du café. Bien au contraire, le café doit être stocké dans un endroit sec à température ambiante. S’il est placé dans un frigo, le café va s’oxyder et s’imprégner des odeurs environnantes.


Le café figure parmi les boissons les plus consommées au monde. Il présente de nombreux avantages en termes de santé comme stimuler la mémoire et prévenir des risques contre le cholestérol ou les problèmes liés à la tension. Bien que consommé très régulièrement par une grande majorité de la population, le café reste néanmoins une boisson méconnue à bien des égards. Grâce aux études scientifiques qui ont démontré les divers bienfaits du café, ce dernier a encore de beaux jours devant lui.

Continue Reading

santé médecine et bien-être

Que manger le soir pour bien dormir ?

Published

on

By

Dormir

Le sommeil est l’un des piliers de la santé. Un individu doit dormir en moyenne plus de 7 heures par nuit. Cependant, de nombreuses personnes n’arrivent pas à respecter cette durée. Elles ont du mal à trouver le sommeil ou souffrent d’insomnie. Il existe plusieurs facteurs à l’origine d’un tel problème comme le stress, la chaleur, le froid, le dîner lourd, etc. En parlant particulièrement de l’aliment, que manger alors le soir pour bien dormir ?

Quels sont les aliments à consommer pour dormir tranquillement la nuit ?

Certaines personnes ne se rendent pas compte que leur sommeil et leur alimentation sont étroitement liés. C’est vrai qu’il existe plusieurs éléments qui permettent d’améliorer le sommeil comme sur cet url, mais l’alimentation y joue aussi un rôle important. En effet, il existe de nombreux aliments qui vous aident à trouver le sommeil et à dormir tranquillement la nuit, à savoir :

  • les féculents : ils favorisent un bon endormissement tout en régulant les cycles du sommeil. Ainsi, vous pouvez choisir entre les pâtes, le riz, les pommes de terre, … ;
  • les fruits et les légumes : leur consommation vous permet d’avoir un sommeil de meilleure qualité. En effet, ils sont riches en nutriments comme les fibres, les minéraux et les vitamines qui assurent un transit optimal et favorisent une bonne nuit de sommeil ;
  • les poissons gras : ils renferment des oméga-3 et de la vitamine D en grande quantité, ce qui leur permet d’améliorer la qualité du sommeil en augmentant la production de sérotonine ;
  • les légumineuses : grâce aux acides aminés qu’ils contiennent, ils ont un effet relaxant et apaisant sur le corps et stimulent l’endormissement.

Ainsi, variez dans votre repas ces aliments si vous voulez passer une bonne nuit de sommeil. Toutefois, évitez de dormir avec le ventre vide, il faut manger, mais léger.

S’hydrater suffisamment pour mieux dormir

Une bonne hydratation est essentielle pour la santé et le bien-être en général. Un individu doit s’hydrater suffisamment tout au long de la journée en buvant en moyenne 1,5 litre d’eau. Sachez qu’un manque d’hydratation dans la journée a un impact sur la qualité de votre sommeil le soir. Dans ce cas, pensez à emporter avec vous une bouteille d’eau et de boire suffisamment d’eau même s’il fait froid.

Mais à part l’eau plate, vous pouvez également boire des boissons chaudes surtout pendant cette période hivernale. En effet, elles apaisent beaucoup et aident à digérer. Elles facilitent ainsi l’endormissement. Pour cela, vous pouvez préparer une tisane.

Quels aliments à éviter le soir pour mieux dormir ?

Même s’il ne faut pas bannir aucun aliment pour que l’organisme obtienne tous les nutriments dont il a besoin pour fonctionner correctement, d’autres aliments sont quand même à éviter le soir pour mieux dormir. Parmi ces aliments à éviter le soir figurent :

  • les aliments gras : ils sont difficiles à digérer et perturbent l’endormissement et le sommeil. Ne mangez pas alors les charcuteries, les pizzas, les burgers, les chips et les viandes grasses le soir ;
  • trop de protéines : les protéines surtout animales ont un effet stimulant sur le corps. C’est pour cela qu’il faut limiter leur consommation le soir ;
  • les aliments trop épicés : ils entraînent les brûlures d’estomac et rendent la digestion difficile ;
  • les boissons gazeuses : elles sont source de ballonnements et de reflux ;
  • la caféine : il s’agit d’un stimulant et elle empêche par conséquent de trouver le sommeil ;
  • l’alcool : il peut faciliter l’endormissement, mais il altère aussi la qualité du sommeil.

Ainsi, si vous voulez consommer ces aliments ci-haut, mangez-les la journée en quantité raisonnable. Mais évitez-les le soir.

Continue Reading

Trending

Copyright © 2022